0

P'tit Festival archéo

Exceptionnellement cette année, le P’tit Festival du Film d’Archéologie se mettra au diapason de l’actualité des derniers mois, en Belgique, dans le monde et jusqu’à notre petite région. Celle-ci a démontré que personne ne peut y rester indifférent

 

Comment mieux comprendre ces migrations, comment les replacer dans un contexte historique, géopolitique, humain, comment déconstruire des préjugés, comment « accueillir » une Histoire qui nous dépasse parfois… : tels sont les objectifs de cette soirée, proposée par plusieurs partenaires impliqués dans ces réflexions.

 

En effet, le film principal de la soirée, "Syrie, les derniers remparts du Patrimoine", aborde les questions d’héroïsme des populations, d’identités, de liberté d’expression, de manipulation de l’information…autant que d’archéologie et de patrimoine universel… Tant il est démontré que ce dernier a une haute valeur symbolique et politique…

 

Un film de Jean-Luc Raynaud qui s'est vu décerner en 2018 le Grand Prix du Festival d'Amiens, le Grand Prix du Festival international ARKHAIOS à Pittsburgh-Columbia aux USA ainsi que le Grand Prix du Festival ICRONOS à Bordeaux.

 

Programme du Festival 

 

19h00: Petit mot des organisateurs

 

19h15: Le robot des abysses

De Guilain DEPARDIEU et Frédéric LOSSIGNOL

Auteurs : Thibaut Martin et Marion de Bonnières

2017 - 26’ -  Production :  Aline Gripon / Gedeon Programmes – France

 

Le robot humanoïde « Ocean One », conçu par une équipe internationale pour remplacer l’homme à très grande profondeur, s’apprête à plonger pour la première fois. Sa mission sera d’aller prélever des vestiges sur l’épave d’un vaisseau de Louis XIV coulé en 1664 en Méditerranée, mer de migration.

 

En présence de Marc Jasinski, fondateur du Centre de Recherches Archéologiques Fluviales (CRAF).

 

20h00: Syrie, les derniers remparts du Patrimoine 

De Jean-Luc RAYNAUD

2016 - 53’ - Production : Dream Way Productions – France

 

L’histoire d’une chaîne humaine composée de citoyens désarmés, pacifistes et révoltés qui sont les «Derniers Remparts» du Patrimoine de l’Humanité : ceux qui, sur le terrain, en Syrie et en Irak, au péril de leur vie, avec l’aide de ceux qui, en exil, s’engagent à leurs côtés et les soutiennent à distance, sauvent ce qui peut encore être sauvé de leur patrimoine et de leur identité.

 

Le film honore les héros lumineux et désigne les criminels du Patrimoine de l’Humanité. Des criminels dont certaines institutions culturelles prestigieuses se font les soutiens et les complices. Car, derrière l’épouvantail Daech, se cachent d’autres crimes contre l’héritage culturel qui sont passés sous silence…

 

21h00: Regards et témoignages pour mieux comprendre

 

Intervenants :

- Jean-Luc Raynaud, réalisateur du film « Syrie, les derniers remparts du Patrimoine».

- Mohamad Taha, archéologue de Palmyre réfugié en France, témoin dans le film, président de l’association «La maison de Palmyre».

- Représentants du CNCD-11.11.11 (Centre National de Coopération au développement), du CPAS de Rochefort (Centre Public d’Action Sociale) et de la Plateforme Citoyenne de Soutien aux Réfugiés.

 

22h00: Bar ouvert

 




Réservation